Les cookies nous permettent de vous proposer nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies.


J'accepte     or     Quitter la page
KEIKI Agrandir l'image

KEIKI

KEIKI

DEFINITION

Le "keiki" (mot hawaïen signifiant "bébé") est une plantule apparaissant spontanément sur les hampes florales ou sur les pseudobulbes de certaines orchidées. Il s'agit d'un mode de reproduction naturel par lequel l'orchidée d'origine se duplique elle-même.

PHALAENOPSIS

Parfois, sur les « yeux » des hampes florales, à la place d’une ramification florale, apparaît une petite feuille, puis une deuxième feuille. Si vous êtes patient, vous allez voir se développer une vraie petite plante, avec des racines aériennes. Cela prend parfois plusieurs mois.

Cause :

Ce phénomène est souvent variétal. L’espèce Phalaenopsis pulchra, par exemple, produit de façon tout à fait naturelle une multitude des ces petites plantes sur des séries de tiges florales. Les hybrides de cette espèce peuvent avoir hérité de cette caractéristique.

Faut- il le prélever ?

Rien n'y oblige tant que la plante qui le porte va bien et que le keiki lui-même se développe harmonieusement.

Quand le prélever ?

Pas avant qu'il ne soit assez fort : l'envergure des feuilles doit être d'au moins 12 à 15 cm et surtout il doit être muni de deux ou 3 belles racines d'au moins 10 à 15 cm de long. Attendre la belle saison pour le faire, et la fin de la floraison du keiki s'il s'est mis à fleurir.

Comment le prélever ?

Couper la tige florale qui porte le keiki, 1 cm au dessus et 1 cm au dessous du point d'attache du keiki sur la tige. Supprimez ensuite ce petit morceau de tige florale restant attaché au keiki en le cassant tout simplement. Tremper les racines du keiki dans de l'eau à température ambiante pendant 10 à 20 mn pour bien les amollir avant l'opération de rempotage. Choisissez un pot de taille proportionné à votre nouvelle petite plante et une granulométrie de mélange de rempotage adaptée.

DENDROBIUMS

De nombreuses espèces de Dendrobium et leurs hybrides produisent spontanément des petites plantes directement sur leurs pseudobulbes. Parfois de façon très anarchique, à différentes hauteur du pseudobulbe.

Causes :

Cas particulier de Dendrobium kingianum
Pour ce dendrobium et son principal hybride, Dendrobium Berry, l'apparition de nombreux keikis est une tendance naturelle : il en produit beaucoup sur le tiers supérieur de ses cannes les plus anciennes. Dans la nature, c'est, pour cette orchidée un moyen supplémentaire de se reproduire, les keikis finissant par se détacher de la plante-mère et tomber à son pied.

Autres dendrobiums
Pour la plupart, l'apparition de keikis, généralement en très grand nombre, est souvent liée à des conditions de culture inappropriées. C'est vrai notamment pour les dendrobium de type nobile : l'initiation florale de cette orchidée est optimum lorsqu'elle est exposée à une température inférieure à 15°C, sur une durée minimum d'une heure par jour pendant une période continue de 45 jours. Si, lorsque les cannes sont devenues adultes, cette orchidée est maintenue au chaud jour et nuit, les yeux dormants, qui devraient normalement produire des fleurs, se transforment en keikis.

Faut-il les prélever ?

Rien n'y oblige tant que le dendrobium qui porte les keikis va bien et que les keikis eux-mêmes se développent harmonieusement. Dans le cas des dendrobium kingianum et Berry, c'est presque dommage : ces orchidées peuvent ainsi grossir et former progressivement une boule spectaculaire.

Quand les prélever ?

Pas avant qu'ils ne soient assez forts : la hauteur des plantules doit être d'au moins 12 à 15 cm et surtout celles-ci doivent être munies de quelques belles racines. Attendre la belle saison pour le faire, et la fin de la floraison des keikis s'ils se sont mis à fleurir.

Comment les prélever ?

Souvent, ces keikis se détachent assez facilement à la main : il suffit de tirer délicatement dessus. Si besoin, aidez-vous d'une lame bien affûtée que vous glisserez entre la base du keiki et le pseudobulbe de la plante principale, en prenant soin de ne pas écorcher les tissus. Ces jeunes plantes seront empotées individuellement, ou par deux ou trois, dans un petit pot en plastique de 8cm de diamètre en utilisant du mélange de rempotage pour orchidées à base d'écorce de pin de granulométrie fine.

La première floraison des keikis, après rempotage, pourra intervenir quelques mois ou quelques années plus tard, suivant le genre d'orchidée concerné.

Noter ce produitKEIKI
3 Note  |  3.7/5

Pas de points de récompense pour ce produit.


30 autres produits dans la même catégorie :

arrosage orchidée | phalaenopsis hybride | culture orchidée | plantation orchidee | dendrobium